image
Quinconces Jacobins /

Le Mans

Prochain salon

les 10 et 11 octobre 2020

Quel livre offrir à Noël ? Comme chaque année, La 25e Heure du Livre vous conseille !

Pour des lecteurs entre 8 et 10 ans, le roman lauréat du Prix Dimoitou, Kidnapping à la confiture (Sarbacane) de Marie Lenne-Fouquet.

C’est le choix de 10 jeunes juré(e)s qui l’ont élu, parmi 5 romans sélectionnés pour eux, à l’occasion de La 25e Heure du Livre.

Présentation de l’éditeur : Ils ont 11 ans, des prénoms improbables et chacun son handicap : Césarine est malentendante, Chris hyper-myope et Darian d’une timidité maladive. Rien qui ne les empêche, cependant, d’avoir des idées formidables pour s’occuper… comme tartiner de beurre la maison d’un de leurs voisins !

Arrêtés par les gendarmes, les enfants écopent de travaux d’intérêt général dans une maison de retraite.

Quel cauchemar… Ils y rencontrent Ernest, Huguette et Lulu, trois vieux cascadeurs loufoques, ainsi que l’infirmier qui les terrorise aussitôt, le King.

Le Prix Dimoitou est organisé par Ouest-France et La 25e Heure du Livre, en partenariat avec la librairie Doucet et la MAIF.

Pour les adultes, lecteurs de romans dits « de littérature générale », le roman qui a reçu le Prix du salon du livre du Mans 2019 : Changer le sens des rivières de Murielle Magellan (Julliard)

Présentation de l’éditeur : Peut-on changer le cours de sa vie ? À vingt ans, des rêves plein la tête, Marie n’a pas eu la chance d’étudier. Elle n’a connu que la galère des petits boulots et le paysage industriel du Havre. Aussi, lorsqu’elle rencontre Alexandre, garçon brillant et beau parleur, son coeur s’emballe. Mais comment surmonter ce sentiment d’infériorité qui la poursuit ? Financièrement aux abois, piégée par un acte de violence incontrôlée, Marie accepte le marché que lui propose un juge taciturne, lui servir de chauffeur particulier pendant quelques mois. Une cohabitation qui risque d’être houleuse, compte tenu de la personnalité de ces deux écorchés vifs.

Dans ce roman d’apprentissage en forme de fable urbaine, Murielle Magellan confronte deux mondes habituellement clos, et nous livre un texte émouvant sur l’éveil à l’autre.

Deux avis de lecture (membres du jury) :

« Un texte lumineux, des personnages ordinaires qui vont se révéler face à leur destin et qui vont oser modifier le cours de leurs vies… »

« Murielle Magellan sait créer des personnages humains, avec leurs contradictions, auxquels on s’attache. Elle sait aussi éviter les écueils d’une histoire qui aurait pu être attendue. »

Le Prix du salon du livre du Mans est organisé par l’association « La 25e Heure du Livre » en partenariat avec la librairie Doucet et est parrainé par le Crédit Mutuel.

Pour les lecteurs de SFFF (Science-Fiction, Fantasy, fantastique…), le Prix Imaginaire ! Il a été remis à Clément Bouhélier pour le premier tome du diptyque Olangar, Bans et barricades (Éditions Critic).

Présentation de l’éditeur : Dix-sept ans ont passé depuis la bataille d’Oqananga, où la coalition entre les elfes et les hommes a repoussé les orcs par-delà les frontières. A l’approche des élections, Olangar est une capitale sous tension, véritable poudrière où seule manque l’étincelle. Tandis que les trois candidats noircissent les journaux de leurs promesses, les ouvriers s’épuisent dans les usines, les accidents se multiplient sur les chantiers navals et la Confrérie des nains menace d’engager un mouvement de grève d’une ampleur sans précédent.

Leur meneur, Baldek Istömin, ira jusqu’au bout. Au même moment, Evyna d’Enguerrand, fille d’un ancien seigneur de guerre, débarque en ville pour chercher la vérité sur la mort de son frère, assassiné au Grand Mur dans d’étranges circonstances. Pour l’aider, elle fait sortir de prison Torgend Aersellson, un elfe banni par les siens et vieil ami de son père. Ensemble, et avec l’aide de Baldek, ils se lancent dans une enquête acharnée qui les mènera des bas-fonds de la cité aux confins du royaume, là où l’ombre des orcs menace encore.

Deux avis de lecture (membres du jury) :

« Un roman qui ouvre sur un univers très prometteur, abordant la dimension politique par le bas de l’échelle. »

« Un vétéran elfe, une fille de noble et un syndicaliste nain, mis à mal par la mafia locale et les grands industriels, alors que les élections battent leur plein : Olangar a tout de la cocotte-minute qui ne demande qu’à exploser. »