image
Quinconces Jacobins /

Le Mans

Prochain salon

les 12 et 13 octobre 2019

Prix Imaginaire du Salon du Livre du Mans, 2e édition

Prix Imaginaire du Salon du Livre du Mans, 2e édition

La commission Littératures de l’Imaginaire de l’association « La 25e Heure du Livre » attribue tous les ans depuis l’année 2018 son Prix Imaginaire.

Ce prix récompense un roman francophone adulte paru entre juin 2018 et mai 2019, relevant des genres science-fiction, fantasy ou fantastique. Il est doté de 500€.

Le Prix Imaginaire de la 25e Heure du Livre a déjà récompensé l’an dernier L’Enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney paru Au Diable Vauvert.

Pour sa deuxième édition, le Prix Imaginaire de La 25e Heure du Livre est décerné à

Clément Bouhélier

pour

Olangar – Bans et barricades, tome 1 (éditions Critic)

Cette année, les cinq finalistes étaient les suivants :

Les membres de la commission commentent ces cinq romans finalistes :

Clément Bouhélier,

Olangar – Bans et barricades, tome 1 (Critic)

« Un roman qui ouvre sur un univers très prometteur, abordant la dimension politique par le bas de l’échelle. »

« Une intrigue originale, des personnages forts et de belles idées qui prennent corps au sein d’une aventure menée tambour battant. »

« Un vétéran elfe, une fille de noble et un syndicaliste nain, mis à mal par la mafia locale et les grands industriels, alors que les élections battent leur plein : Olangar a tout de la cocotte-minute qui ne demande qu’à exploser. »

Régis Goddyn,

L’Ensorceleur des choses menues (L’Atalante)

« Une fantasy fraîche et accessible qui développe des thématiques très diverses : sexisme, patriarcat, xénophobie, répartition des pouvoirs et surtout transmission intergénérationnelle. »

« Un vieil inconscient finit par mettre un coup de pied dans la fourmilière des magies. »

« On se laisse embarquer, au propre comme au figuré, puis ensorceler par ce récit subtil. »

 

 

Thibaud Latil-Nicolas,

Chevauche-Brumes (Mnémos)

« Une brume, des créatures hideuses qui en émergent quasiment indestructibles, des chevaliers qui vont devoir les éliminer sous peine de voir un royaume disparaître : une lutte sans merci entre deux camps où les plus forts ne sont jamais ceux que l’on pense. »

« Un roman particulièrement sympathique mêlant des ingrédients qui font mouche : un récit prenant, des personnages attachants, des dialogues percutants et des scènes de bataille marquantes. »

« On sent l’auteur habité par son univers de fantasy, parfaitement mis en place et situé, riche vocabulaire à l’appui, dans une temporalité médiévale. »

Jacques Martel,

La Voie Verne (Mnémos)

« Description d’un monde où le livre papier est soustrait petit à petit par un régime politique autoritaire. »

« L’auteur rend attachants une galerie de personnages entraînés dans la quête d’une société meilleure. »

« Un vibrant hommage à Jules Verne, dont on redécouvre l’univers par le biais d’une science-fiction foisonnante, cela donne envie de le relire. »

 Aurélie Wellenstein,

Mers mortes (Scrineo)

« Un plaisir de lecture, renchéri d’une morale bienvenue sur notre attitude envers notre planète. »

« Une fable écologique de grande ampleur qui captive ses lecteurs. »

« Un roman percutant qui nous encourage à regarder différemment la faune et la flore marines, grâce à un procédé scénaristique original qui convoque des images puissantes dans notre imaginaire. »

Rendez-vous samedi 12 octobre à 11 h 15, salle Petit Théâtre, à La 25e Heure du Livre 2019 pour assister à la remise du Prix !